L’homme qui a rempli avec « Honneur et Fidélité » son contrat reste toute sa vie, qu’il le veuille ou non, « un légionnaire ».
Le fanion vert et rouge. Site non institutionnel
Copyright le fanion vert et rouge. Tous droits réservés. Concepteur et webmaster J-Yves Morvan
Par Guy Jurado: album de la cérémonie anniversaire de Camerone à Camarón le 30 avril 1975
Les photos, disposées en respectant l’ordre chronologique du récit de la Commémoration, sont issues de numérisations que j’ai effectuées à partir de négatifs en noir & blanc  et de diapositives couleurs, toutes prises  par moi-même, sauf quelques unes effectuées par un ami à qui j’ai confié mon Nikkon et l’autre caméra-photo pour avoir des  souvenirs en images de ce jour exceptionnel.   Dans les semaines qui ont précédé, un petit séjour à Villa Tejeda m’a permis, guidé par Monsieur Sol La Lande, d’effectuer le parcours des légionnaires entre las Tinajas de Palo  Verde et le lieu du combat et de communiquer tranquillement et fructueusement avec la population et les élus du pueblo.   Le lendemain de la cérémonie, le 1° mai, c’est l’île Sacrificios située dans la baie de Veracruz, qui a nous a accueillis pour une autre commémoration du souvenir.   Ces jours-là, l’usage des 2 caméras-photos au format 24x36 et d’une caméra-ciné au format super 8 vous laisse imaginer la gymnastique! La qualité des supports a été altérée  pendant les 33 ans de patiente attente qu’ils ont subie silencieusement jusqu’à ce que je me décide à les travailler une à une, pour en tirer le meilleur rendu possible!   Le film super 8 a été récemment numérisé sur DVD, à 6500 km d’ici, en métropole et doit faire l’objet d’un montage. Je fais donc appel à votre compréhension pour ce qui est  de la qualité et du rendu des photos qui suivent. Une galerie de portraits présentée en fin d'album, vous permettra d'identifier des personnes qui n'auraient pas encore pu l'être. 
Le parcours en bus depuis Mexico puis en train de Cordoba vers Camarón
Nous continuerons à pied vers Orizaba située à 6 km environ et y passerons le reste de la nuit avant de prendre le train le lendemain matin pour la gare de Camarón. L’arrivée vers 02h au cœur de la nuit, dans une petite ville mexicaine peu éclairée, à la recherche d’un lieu, même modeste pour y dormir quelques heures fût assez folklorique.
Cliquer sur les vignettes pour les agrandir
La piste parcourue par les Légionnaires et la mare de Las Tinajas de Palo Verde
La journée se passa à rencontrer des habitants et des élus du pueblo qui porte depuis 1955 le nom de Tejeda au lieu de Villa Tejeda qui reste le plus souvent usité.   Mr Sol La Lande entretient avec eux des relations étroites et conviviales qui datent de l’époque lointaine où démarra son implication dans le sort des légionnaires  enterrés là. Une partie de la journée fut consacrée à refaire le parcours effectué par la corvée de café entre Camarón et Las Tinajas. Le parcours a été ponctué des  nombreuses évocations de Mr Louis S.L.L et un soleil de plomb nous a laissé imaginer ce que vivait le corps expéditionnaire français et la Légion en particulier… 
Lieu si symbolique, si évocateur, si peu approché par ceux qui se sont intéressés à Camerone du fait de sa situation dans une zône semi-désertique des Tierras Calientes  et si brûlée de soleil que Mr S.L.L m’a alors affirmé que les photos que je prenais (ci-contre) et le film que je tournais étaient probablement les premiers depuis le 30  avril 1863 ! Au retour, ce sont les traces probables de l’Hacienda où se retranchèrent les Légionnaires assaillis qui furent l’objet de notre intérêt ému. La nuit qui a suivi  a été passée à Villa Tejeda plongée dans une obscurité totale. 
Photos et recueille de terre sur les traces probables de l’Hacienda
Là, sous nos yeux, à quelques pas de la voie ferrée et de la première tombe, des traces bien marquées de fondations… L’Hacienda ! haut-lieu de gloire ! Un peu de terre  est recueillie par moi-même. Je la conserve toujours précieusement.
Page1/3
Toute duplication, même partielle et autre qu’à usage strictement privé, doit faire l’objet d’une demande préalable écrite et de l’accord écrit de Guy Jurado: guad.jurado@orange.fr
Haut de page Retour accueil fanion