L’homme qui a rempli avec « Honneur et Fidélité » son contrat reste toute sa vie, qu’il le veuille ou non, « un légionnaire ».
Le fanion vert et rouge. Site non institutionnel
Copyright le fanion vert et rouge. Tous droits réservés. Concepteur et webmaster J-Yves Morvan
Sources: Répertoire des chefs de corps de Légion étrangère - Major (h) Christian Remy  Centre de documentation de la Légion étrangère - Texte livre "Le premier étranger" Les chefs de corps du 1 er  Régiment étranger et de ses prédécesseurs
Cette icône indique qu’une biographie (non contractuelle) succincte est disponible.
1 er  régiment de la Légion étrangère 1841-1855
Col Despinoy 1842
    Col Mellinet 1846
     Col Mouret 1843
  Col Bazaine 1851
   Col Lesueur 1850
 Col Mollenbeck 1841
1 er  régiment de la 1 ère Légion étrangère 1854-1859
      Col Levy 1855
Col Vienot 1854
  Col Martenot 1856
1 er  régiment étranger 1885-1922
     Col Grisot 1885
 Col Wattringue 1886
     Col Zeni 1891
   Col Barberet 1890
Colonel Bertrand 1896
Col de Villebois 1895
   Col Dautelle 1900
 Col Girardot 1907
 Col Bavouzet 1910
Col Boyer 1913
   Lcl Cosman 1914
 Col Boutegourd 1904
      Col Met 1915
    Col Héliot 1916+18
    Col Forey 1918
    Col Riet 1919
   Col Boulet-Desbareau 1920
1 er  régiment de marche du 1er régiment étranger 1914-1918
 Lcl Theveney 1915
 Col Tahon 1914
  Lcl Batbedat 1916
2 ème  régiment de marche du 1er régiment étranger 1914-1915
    Col Pein 1914
    Col Cot 03/1915
   Cba Collet 05/1915
     Col Cot 06/1915
Régiment de marche de Légion du camp retranché de Paris 1914-1915
  Col Thiebaut    07.09.1914
   Lcl Hertant    11.02.1915
Col Desgouille    23.11.1915
4 ème  régiment de marche du 1er régiment étranger 1914-1915
  Lcl Garibaldi     1914-1915
Le 5 novembre 1914, le 4ème régiment de marche du 1er Etranger est officiellement constitué par une dépêche ministérielle, qui en délègue le commandement au lt- colonel Giuseppe Garibaldi, avec pour adjoint le cdt Duplat de Garat. Les 3 bataillons dont il se compose, sont divisés en 4 compagnies, chacune ayant à sa tête un capitaine assisté d’un lieutenant. L’un français, l’autre italien, sans distinction de grade et de fonction. Le régiment est engagé sur le front d’Argonne le 17 décembre. « Ses frères Bruno et Constante sont tués, le même jour, dans les rangs du 4ème RM du 1er RE, le 26 décembre 1914 au Bois du Bolante en Argonne».
1 er  régiment étranger d’infanterie 1922-1943
   Col Boulet   1922 -1925
    Col Rollet     1925-1931
  Col Nicolas   1931-1934
Col Maire     1934
  Col Debas   1934-1935
   Col Azan   1935-1939
 Col Robert  1939-1940
    Col Flan        1940
Col Girard      1940
  Col Bouty   1940-1941
 Col Lambert       1941  
  Col Barre  1941-1942
    Col Vias   1942-1943
Au début de 1922, en vue d’établir une solide liaison en Fez et la haute vallée de la Moulouya, est lancée une opération destinée à occuper Skoura. Le 12 avril 1925, les méhallas d’Abd el-Krim déferlent en vagues contre le dispositif français sur toute la longueur du front rifain. La période héroïque de la guerre du Rif commence. Les 1er, 2ème, 6ème et 7ème bataillons du 1er régiment étranger d’infanterie ont été lancés dans la bataille. Le 15 mai 1926, Abd el-Krim s’avoue vaincu et effectue sa rédition au colonel Corap. Le 30 juin 1943, le 1er régiment  étranger d’infanterie, l’aîné des régiments étrangers, cesse d’exister faute d’effectifs. L’histoire parallèle ne saurait oublier qu’à cette époque, les 40 sapeurs-pionniers de l’adjudant Michez creusent le fameux tunnel « du légionnaire » entre Mildet et Ksar-es-Souk. Le premier coup de pioche est donné le 24 juillet 1927. Le dernier le 6 mars 1928, marquant la réalisation d’un ouvrage de 60 mètres de long, de 8 de large et 3 de haut.
1 er régiment étranger d’infanterie de marche 1943
  Col Gentis       1943
L’arrivée de 2 bataillons de la 4ème DBLE sur le front de Tunisie consacre, le 16 avril 1943, la formation du 1er régiment étranger d’infanterie de marche (REIM). Le régiment livre son premier combat, sérieux, le 25 avril à Sidi-el-Kerim et atteint tous ses objectifs au prix de pertes sévères. A la fin de sa campagne, courte mais victorieuse, le régiment livre ses derniers combats sur les contreforts du djebel Zaghouan. L’existence du 1er REIM fut brève mais exemplaire. Cependant, les pertes subies en Tunisie rendent sa dissolution inévitable. Ses éléments avec ceux du 3ème REIM, permettent la création du « Régiment de marche de la Légion étrangère » qui participera glorieusement à la campagne de France jusqu’à la libération totale du territoire national.
1 er  régiment étranger d’infanterie (recréé) 1949-1955
Col Babonneau          1949
    Col Gaultier          1949
 Col Penicault     1950-1953
 Col Thomas    1953-1955
 Col Raberin        1955
Le 1 er REI est dissous en 1955. Il donne naissance au 1er RE qui devient l’élément de base de la Légion étrangère stationné à la « Maison-Mère ». Ce nouveau régiment à vocation interarmes, maintiendra toutefois les traditions du 1er REI dont il conserve le drapeau.
1 er régiment étranger depuis1955
 Col Raberin        1956
 Col Lemeunier          1956
 Col Thomas    1956-1959
  Col Brothier    1959-1961
  Col Vaillant    1961-1963
   Col Vadot    1963-1966
    Col Chenel     1966-1968
      Col Fuhr     1968-1970
    Col Letestu     1970-1972
  Col Plantevin     1972-1974
      Col Riou     1974-1976
    Col Delsuc          1976
 Col Thibout  1976-1978
    Col Ameline     1978-1980
Col Talbourdet    1980-1982
  Col Benezit    1982-1984
     Col Cler    1984-1986
   Col Carles    1986-1989
    Col Bernier     1989-1992
  Col Cayrou    1992-1994
Col Raymond   1994-1996
  Col  Blévin   1996-1998
  Col Pierson    1998-2000
   Col Relave    2000-2002
  Col Guénin   2002-2004
 Col Lantaires    2004-2006
Col Hackenbruch      2006-2008
   Col Labat   2008-2010
Lcl de Besombes       2012-2014
Col des Courtils      2010-2012
Lcl Rousseau
2014-2016
Lcl Dujon 2016-201x
Col Meyer 1856
Col Martinez 1859
Col Brayer 1858