L’homme qui a rempli avec « Honneur et Fidélité » son contrat reste toute sa vie, qu’il le veuille ou non, « un légionnaire ».
Le fanion vert et rouge. Site non institutionnel
Copyright le fanion vert et rouge. Tous droits réservés. Concepteur et webmaster J-Yves Morvan
Sources: Répertoire des chefs de corps de Légion étrangère - Major (h) Christian Remy  Centre de documentation de la Légion étrangère - Texte livre "Le premier étranger" Les chefs de corps du 1 er  régiment étranger de parachutistes et ses prédécesseurs
Cette icône indique qu’une biographie (non contractuelle) succincte est disponible.
3 eme compagnie parachutiste du 3 eme REI
        Lt Morin           1948
La première compagnie du genre fut constituée le 1er avril 1948 avec des volontaires venus des régiments étrangers stationnés en Indochine. Dépendant organiquement du 3 eme REI, la compagnie est gérée par le 3/1er RCP. La compagnie est dissoute le 31 mai 1949. Le 1 er juillet 1948, au camp de Khamisis, naissait le groupement d’instruction parachutiste. Dès que le groupement d’instruction compta 350 brevetés, le 1 er bataillon étranger de parachutistes fut créé.
1 er bataillon étranger de parachutistes 1948-1954
       Cne Segrétain               1948
    Le 1er BEP est dissous le                       1er janvier 1951                      et                    recréé le 18 mars 1951
      Cne Raffalli           1950
     Cne Vieules           1950
   Cne Darmuzaï             1951
        Cba Brothier               1952
    Cne Guiraud           1953
    Cne Chalony           1954
  Cne de St marc           1954
   Cne Germain           1954
  Cba Jeanpierre           1954
Le 1 er BEP devient le 1 er régiment étranger de parachutistes en Algérie, le 1er septembre 1955.
1 er  régiment étranger de parachutistes 1955-1961
  Cba Jeanpierre           1955
        Lcl Brothier               1956
        Lcl Brothier               1958
  Cba Jeanpierre           1957
    Cne Guiraud           1960
         Lcl Dufour               1959
Véritable fleuron des légionnaires et des parachutistes, le 1 er  REP, s’abîme dans les événements du putsch des généraux. Il est dissous le 30 avril 1961 à Thiersville. Le chef de bataillon Hélie Denoix de Saint Marc était le commandant par intérim du régiment à ce moment.